contresens


contresens

contresens [ kɔ̃trəsɑ̃s ] n. m.
• 1560; de contre- et sens
1Interprétation contraire à la signification véritable. Faire un contresens et des faux sens dans une traduction, une version.
2Fig. Mauvaise interprétation. erreur. Son personnage de Hamlet est un contresens.
3Sens inverse. Prendre le contresens d'une étoffe.
4Loc. adv. À CONTRESENS : dans un sens contraire au sens naturel, normal (cf. À l'envers). — Dans le mauvais sens, en sens interdit. Prendre l'autoroute à contresens.
Fig. (cf. À rebours, de travers.) Interpréter qqch. à contresens. « Elle perd tout en chemin. Et à contresens. Son missel au marché. Son cache-corset à l'église » (Giraudoux).
⊗ CONTR. Exactitude.

contresens nom masculin Sens contraire à celui dans lequel on doit prendre quelque chose : Prendre le contresens d'une étoffe. Interprétation opposée à la véritable signification ; sens erroné : Une traduction pleine de contresens. Action ou attitude absurde, situation opposée à ce qui devrait être : Cette politique est un contresens. Selon Husserl, propriété d'une expression qui contient une contradiction interne (par opposition au non-sens). ● contresens (citations) nom masculin Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 L'homme injuste est celui qui fait des contresens. Les Contemplations, Écrit au bas d'un crucifix, III, 8 contresens (expressions) nom masculin À contresens (de), dans un sens contraire au sens normal de la circulation, au sens naturel ou à la signification exacte de quelque chose ; à l'opposé de. ● contresens (synonymes) nom masculin Action ou attitude absurde, situation opposée à ce qui devrait...
Synonymes :

contresens
n. m.
d1./d Interprétation contraire à la signification véritable d'un texte, d'un discours. Traduction pleine de contresens.
d2./d Loc. adv. à contresens: dans le sens contraire au sens normal. Prendre une rue à contresens (en voiture). Comprendre à contresens.

⇒CONTRESENS, subst. masc.
A.— Direction, sens inverse d'une première direction, du sens « normal ». Prendre le contresens d'une étoffe (Ac. 1932).
[Usité surtout dans la loc. adv. ou prép. à contresens (de)] Une dentelle cousue à contresens (Ac. 1932). [Les paysages] glissaient à contre-sens d'un train dont la vitesse de fuite amusait et décevait à la fois (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 27).
P. métaph. Cette femme, avec son sang russe, est bâtie à contresens de toutes les autres (GONCOURT, Journal, 1868, p. 397) :
1. Pour que Waterloo fût la fin d'Austerlitz, la providence n'a eu besoin que d'un peu de pluie, et un nuage traversant le ciel à contresens de la saison a suffi pour l'écroulement d'un monde.
HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 374.
B.— Au fig.
1. Interprétation contraire au sens véritable d'un texte. Faire un contresens :
2. Je préfère cette vieille Vulgate, à cause du latin! Comme ça ronfle, à côté de ce pauvre petit français malingre et pulmonique! Je te montrerai même deux ou trois contresens (ou enjolivements) de ladite Vulgate qui sont beaucoup plus beaux que le sens vrai.
FLAUBERT, Correspondance, 1857, p. 213.
2. Ce qui est contraire au bon sens, à la raison :
3. Il a dit qu'il n'y avait lieu à statuer parce que la peine était subie et que c'était un contresens que de remettre une peine subie, qu'il ne pouvait que remettre la peine et non innocenter.
BALZAC, Correspondance, 1828, p. 348.
4. Les deux partis me font une égale horreur. Je me trompe : je comprends le crime, il est intelligible au moins. Mais la stupidité et le contresens atroce de ceux qui demandent la mort pour se guérir de la maladie, je ne peux les comprendre et cela surpasse mes capacités intellectuelles.
LAMARTINE, Correspondance, 1834, p. 385.
Prononc. et Orth. :[]. Écrit avec un trait d'union ds Ac. 1694-1835 cf. aussi FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841, NOD. 1844, BESCH. 1845, LITTRÉ et DG. Écrit en un seul mot ds Ac. 1878 et 1932 cf. aussi ROB., Pt ROB., DUB., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Cf. contre-. Étymol. et Hist. 1. Fin XVIe-début XVIIe s. « signification ou interprétation contraires au véritable sens » (E. PASQUIER, Recherches, VII, 13 et 14 ds HUG.); 2. 1655 « aberration, chose contraire au bon sens » (Th. CORNEILLE, Le Geôlier de soi-même, II, 6 ds LITTRÉ); 3. 1607 à contresens « dans un sens contraire au sens naturel » (HULSIUS, Dict. fr. all. d'apr. FEW t. 11, p. 464 b); 1671 « id. » sens concr. (ROHAULT, Traité de physique ds RICH.). Composé de contre- et de sens « signification, intelligence, compréhension » et « direction ». Fréq. abs. littér. :242. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 224, b) 309; XXe s. : a) 261, b) 514.

contresens [kɔ̃tʀəsɑ̃s] n. m.
ÉTYM. 1560; de contre-, et sens.
1 Interprétation contraire à la signification véritable. || Faire un contresens et des faux sens dans une traduction, une version.
Vx. Sens opposé. || Vous prenez le contresens de mes paroles (Académie).
1 Il ne manqua pas de dire : « Je viens vous faire l'honneur de vous semondre (convier)… » Locution très juste, bien qu'elle nous paraisse un contresens, puisqu'elle exprime l'idée de rendre les honneurs à ceux qu'on en juge dignes.
G. Sand, la Mare au diable, Appendice I, p. 145.
Fig. Mauvaise interprétation. Erreur. || Cette interprétation de Hamlet est un contresens. || Sa manière de jouer, de lire, de chanter est un perpétuel contresens.
2 Fig. Erreur de choix, fondée sur une mauvaise interprétation des faits. Aberration, absurdité, ineptie.
2 (…) un des contresens des éducations communes (…)
Rousseau, Émile, II.
3 (…) sa vie était un contresens perpétuel.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 330.
3 (1671). Direction contraire à la direction normale. || Prendre le contresens d'une étoffe.Fig. || Prendre le contresens d'une affaire.
4 Loc. adv. (1607). À contresens : dans un sens contraire au sens naturel, normal. Contre-poil (à), envers (à l'). || Coudre une dentelle à contresens.REM. On écrit aussi à contre sens, à contre-sens. || Prendre une rue à contre-sens.
3.1 La feuille de papier qui vient de lui servir est restée un peu déformée par l'opération. Lady Ava la roule à contre-sens, afin de lui rendre sa platitude primitive.
A. Robbe-Grillet, la Maison de rendez-vous, p. 104.
(Abstrait). Rebours (à), travers (de). || Interprétation à contresens. || Jouer un rôle à contresens.
4 (Ces gens qui) blâment (…) et louent tout à contresens (…)
Molière, Critique de l'École des femmes, 5.
5 Elle perd tout en chemin. Et à contresens. Son missel au marché. Son cache-corset à l'église.
Giraudoux, la Folle de Chaillot, II, p. 158.
CONTR. Exactitude, fidélité, sens. — Correctement, fidèlement, logiquement, normalement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CONTRESENS — n. m. Sens contraire au sens naturel d’une proposition, d’une phrase, etc. Vous interprétez mal ce que je dis vous prenez le contresens de mes paroles. Il se dit également de Tout sens différent du sens véritable d’un texte. Cette traduction est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Contresens — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « contresens », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot contresens peut désigner : le… …   Wikipédia en Français

  • contresens — nm. kontrè sanso (Albanais). A1) à contresens => Rebours (à) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Contresens (compilation) — Contresens est un album de compilation, sorti en 1991, offrant des inédits de 20 groupes et chanteurs français dont les bénéfices étaient destinés à la Fédération hospitalière de France. Parmi les principaux artistes, figurent notamment Etienne… …   Wikipédia en Français

  • Contresens (album) — Contresens Album par Artistes variés Sortie 1991 Label Fnac Contresens est un album de compilation sorti sous le label FNAC en 1991, offrant des inédits de 20 groupes et chanteurs français dont les bénéfices étaient destinés à la Fédération… …   Wikipédia en Français

  • Conduite à contresens — Circulation à contresens La circulation à contresens désigne le fait de circuler sur une voie/route dans le sens contraire de celui qui est imposé par la loi. Un tel évènement a pour conséquence de se retrouver face à face avec les véhicules… …   Wikipédia en Français

  • À contresens — Circulation à contresens La circulation à contresens désigne le fait de circuler sur une voie/route dans le sens contraire de celui qui est imposé par la loi. Un tel évènement a pour conséquence de se retrouver face à face avec les véhicules… …   Wikipédia en Français

  • Circulation à contresens — La circulation à contresens désigne le fait de circuler sur une voie/route dans le sens contraire de celui qui est imposé par la loi. Un tel évènement a pour conséquence de se retrouver face à face avec les véhicules circulant dans le sens imposé …   Wikipédia en Français

  • À contresens — ● À contresens dans un sens contraire au sens normal de la circulation, au sens naturel ou à la signification exacte de quelque chose ; à l opposé de …   Encyclopédie Universelle

  • esens — contresens …   Dictionnaire des rimes